S.K. DURMAN

 

Né à Paris où il paracheva ses études de droit par une maîtrise en droit des affaires, S.K. Durman est un amoureux des mots. Installé à Tours, il est formateur en efficacité professionnelle. Imprégné de plusieurs cultures entre Orient et Occident, transmettre est, pour lui, une passion ; la curiosité en est une autre ; écrire, une vocation. La Forteresse perdue – Le Diable de Çildir est son premier roman. Il aura une suite.


La Forteresse perdue

ROMAN

 

Entre exotique et historique, entre amour et haine, entre conflits et crime, ce premier roman de S.K. Durman nous transporte au seuil du Moyen-Orient. Nous sommes en 1920. L’Europe savoure la paix en oubliant qu’on meurt encore à ses portes, dans les provinces orientales d’Anatolie. La Russie est à feu et à sang. Le Caucase vit dans la tourmente d’une lutte d’influence entre les Anglais et les bolcheviks. La guerre a détruit des familles entières. Elle a laissé derrière elle ruine et désolation. Elle a aussi eu ses héros anonymes. Réfugié à la tête de son armée de mercenaires dans une forteresse perdue au sud du Caucase, le prince-général de Lambron, surnommé le Diable de Çildir, est l’un de ceux-là, un homme fatigué de combattre, vivant avec ses doutes, ses remords et ses blessures. Son dernier espoir est de retrouver son fils disparu.